L’Ile Maurice en argentique

Je t’aime moi non plus

Je suis partie en voyage avec mon APN (Canon 110D) et mon appareil argentique (Canon AE1). J’avais prévu deux utilisations différentes. Le numérique était prévu pour traiter des sujets très ciblés : les galeries de portraits. C’était un objectif photographique que je m’étais fixé avant de partir. L’argentique était prévu pour les « divagations » photographiques et les souvenirs de famille.

Comme il y a encore pour moi trop d’inconnues dans l’équation argentique, il était hors de question de tout miser sur la pellicule.

Je suis partie avec 5 pellicules couleurs et noir et blanc.

La Kodak Cinestill Double X

J’ai quand même risqué un sujet à l’argentique : le marché de Port Louis sur la Kodak Double X que j’avais obtenue via ma Box Argentique. Je m’en suis atrocement mordu les doigts.

Je viens de récupérer ma pellicule et le labo m’a dit qu’elle était vierge ! Il ne me reste du marché que ces deux photos que j’avais prises avec mon apn pour garder un souvenir au cas où !

C’est la limite de l’argentique. Quand ça foire, on ne le voit pas forcemment.

Les uniques photos numériques du marché de Port Louis :

Cliquer sur les vignettes :

Comment est-ce possible de sortir une pellicule vierge ? Je n’en sais rien.

  • L’aurais-je mal insérée? Cela est possible… Mais le système s’est bien bloqué au bout de 24 poses et s’est bien rembobiné. Il se trouve que j’avais déjà eu ce souci il y a quelques mois et lorsque cela m’était arrivé, le système continuait à se déclencher au bout de 36 vues. Ce qui n’était pas le cas ici.
  • La pellicule n’a pas supporté les 2 passages aux rayons X ? Cela m’étonne car les autres pelloches n’ont pas souffert
  • La pellicule a été développée par mon labo avec le procédé C41. Ce n’était peut être pas le bon procédé à utiliser. Je viens d’aller voir. Il aurait fallu suivre le même procédé que « Cinestill » . Je penche pour cette hypothèse. Mais je n’en suis pas sûre.

Hilford BW 400

J’avais également une pellicule noir et blanc Hilford 400. La pellicule était bien entamée et je l’ai terminée en jouant avec des scènes très contrastées. J’ai commis une grosse erreur de débutant. J’ai oublié de régler les ISO sur mon appareil. J’ai donc shooté la pellicule entière à 100 ISO alors qu’elle était à 400 ISO.

Je confie mes pellicules à un labo généraliste et lorsque je leur ai dit que j’avais retenu la pellicule à 100 Iso par erreur, ils n’ont compris ce que cela pouvait signifier en terme de développement. Les photos sont de qualité inégale avec beaucoup de hautes lumières cramées.

Quelques photos Hilford :

Cliquer sur les vignettes

L’Ektar 100

J’avais également achété trois pellicules de 36 poses Ektar 100 car j’avais lu que le rendu des couleurs était très bon pour des paysages balnéaires. Le rendu est à la hauteur de mes espérances et je dois dire que les photos qui en sont sorties m’ont un peu réconciliée avec l’argentique.

J’ai exploré plusieurs thèmes. J’ai notamment cherché à jouer avec le graphisme et les couleurs des facades des petits commerces. Au fil de mes balades, j’ai pris une photo par ci par là.

Voici une sélection

Cliquer sur les vignettes

J’ai aussi pris quelques photos en pleine nature où les verts et les teintes terre sont dominants. Le couleurs ont de superbes contrastes.

Cliquer sur les vignettes

Puis j’ai pris des ambiances diverses, colorées, de belles lumières et je suis fan du rendu.

Et enfin, les scènes balnéaires sont celles qui ont d’après moi le meilleur rendu coloriel : teintes harmonieuses et vibrantes. J’ai peu de photos à vous montrer car ce sont principalement des photos de famille.

Cliquer sur les vignettes

Bilan

Je ne vais pas vous cacher que le bilan est en demi-teinte même si le fait de se planter fait partie du jeu. Heureusement que les 3 pellicules d’Ektar m’ont donné satisfaction. J’en tire tout de même quelques leçons et enseignements et c’est ce point positif qu’il faut retenir.

  • Je vais me trouver un labo plus pointu en argentique pour avoir de meilleurs conseils. Il n’en manque pas à Paris et je pense que je serai plus sereine de leur confier mes pellicules.
  • Je sais désormais que je ne ferai pas du « tout argentique ». Je trouve que le numérique et argentique sont complémentaires. Le numérique a ceci de rassurant qu’il permet de visualiser instantanément mes erreurs.
  • L’argentique est par contre plus reposant car je prends moins de photos. Je continuerai à le pratiquer sur des sujets au long court, pas trop techniques, sans pression du résultat. J’ai plusieurs idées que j’aimerais concrétiser.
  • Les couleurs, le rendu du Canon AE1 n’ont rien de comparable avec mon Canon 110D. Les retouches sont très limitées.
  • J’ai testé à deux reprises une focale 28mm et j’ai été décue du rendu. Je resterai désormais sur le 50mm que j’aime bien. Une focale 35 mm sera peut être plus utile.
  • Pour l’argentique, je verrai pour utiliser un appareil un peu plus récent qui offre un peu plus de confort de travail.
  • J’utiliserai mes lunettes pour les mises au point…

8 commentaires

      1. J’adore déjà votre blog ! Et nous avons un point commun : j’ai commencé au numérique et je prends goût à l’argentique ! Je vous invite à aller regarder mes clichés, je pense qu’ils vous plairont 😉 emma

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s