Lumières en scène

Une sortie de fin de journée pour capturer dans ma lentille, le théâtre de Cergy Pontoise, un édifice splendide dont les écailles de cuivre resplendissent dans la lumière d’automne.

Il ne s’est pas passé grand-chose depuis mon retour de Chine. J’ai ressorti mes classeurs Nicéphore et me suis plongée dans les contraintes du devoir 16. Ce devoir qui parle d’architecture sera l’occasion de collaborer à nouveau avec ma copine Cathy. En l’attendant, et pour la motiver de me rejoindre vite sur ce travail, je m’entraîne sur des thèmes similaires.

Je suis partie un samedi en fin de journée pour profiter des lumières rasantes de l’automne. Mon appli météo annonçait du soleil en fin de journée. Je suis arrivée sous un ciel gris et le soleil a tenu ses promesses. J’ai choisi de passer quelques heures au pied du théâtre de Cergy Pontoise.

Situé au coeur de la ville, le théâtre de Cergy Pontoise est un cube lumineux relié à l’ancien théâtre par un hall passant. On y accède en voiture par un dédale de routes. Une fois sur place, il ne passe par inaperçu.

C’est vrai qu’il brille et sa surface réfléchissante baigne le quartier d’une douce lumière. J’avais vu des images sur Internet au moment de son inauguration en 2012. 7 ans après, sa surface s’est patinée et sa teinte actuelle est d’avantage mordorée que or.

Pour cette session, j’ai choisi de modeler les lignes du théâtre avec la lumière comme rôle principal. L’édifice a été conçu pour dynamiser un quartier habituellement un peu terne. Les couleurs varient sous la lumière changeante de cette soirée un peu capricieuse.

J’ai commencé par shooter les extérieurs. J’ai cherché les lignes et les variations de couleur engendrées par les reflets. L’architecte a visiblement souhaité une orientation à l’ouest. La lumière du couchant frappe les façades du bâtiment et rejaillit sur le quartier. On y ressent une atmosphère très sereine de fin journée.

Puis je suis rentrée dans le théâtre pour saisir les intérieurs. Ils ont été conçus dans le même esprit que les façades extérieures. Les jeux de lumière et de reflets sont nombreux. Au moment de la prise de vue, il y avait des répétitions. La scène et les coulisses ne sont pas loin mais je n’ai pas osé entrer dans ces lieux. On retrouve tout ce qui fait la magie du théâtre : les salles de travail, les projecteurs, les plans techniques.

Il m’a manqué un grand angle pour prendre le théâtre en entier. J’ai eu beau reculer et tourner autour, je n’ai pas réussi à le faire tenir dans mon cadre.

Le devoir impose de travailler avec des focales et des ouvertures de diaphragme variées. Dans l’idéal, chaque cliché doit proposer des vues si distinctes qu’elles doivent donner l’impression d’un bâtiment différent à chaque fois. Ici, le théâtre offre des signes distinctifs que l’on peine à faire oublier dans les clichés. Pour ma série, on comprend trop facilement qu’il s’agit du même bâtiment.

J’espère pouvoir y retourner pour saisir d’autres facettes qui m’auraient échappées.

9 commentaires

  1. Bravo Escampette
    Vous avez su admirablement sublimé ce théâtre de Cergy Pontoise.
    Il va falloir que je revienne voir , car je n’ai jamais aimé cette ville nouvelle
    Mais peut être , grâce à vos photos , mérite t’elle une deuxième visite
    Affaire à suivre
    Bonne soirée
    Corinne

    Aimé par 1 personne

  2. C’est un super reportage, je ne connais pas Cergy mais ce bâtiment semble très agréable à shooter! J’ai fait beaucoup de photos à la Cité de la Musique et surtout de la Philarmonie (avec Nouvel aux manettes) qui est époustouflante surtout quand la lumière décline, il ya plein de points de vue différents qui pourraient t’être utiles pour ton devoir… J’attends avec impatience de voir tes clichés…Bonne chasse!

    Aimé par 2 personnes

  3. Intéressant reportage. J’aime beaucoup tes photos de reflets. Juste quelques précisions :
    – L’objet de ton article est le Théâtre 95.
    – Il existe d’autres théâtres dans l’agglomération de Cergy-Pontoise, le plus connu étant le Théâtre des Louvrais (Apostrophe scène nationale) qui se trouve à Pontoise.
    – Ce sont les deux scènes les plus importantes, associées dans Scène nationale Cergy-Pontoise.
    – Il y a également d’autres compagnies, qui existent depuis longtemps.
    Personnellement, pour son architecture extérieure, je préfère l’Aren’Ice — ensemble de patinoires — au Théâtre 95. Si tu ne connais pas, ce peut être un sujet intéressant à traiter ; plutôt en noir et blanc parce que le bâtiment est blanc.
    J’attends avec intérêt ta publication concernant la Cité de la Musique.

    PS Je trouve dommage — mais c’est un combat perdu d’avance — que l’on dise Cergy-Pontoise au lieu de Cergy (hormis dans les publications locales). C’est quand même la ville la plus importante de l’agglomération et la préfecture du Val-d’Oise.

    http://www.cergy.fr/notre-ville/lieux-cles/culture-patrimoine/theatres/

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s