12 Portraits de Louis

Je m’étais fixée l’objectif de photographier Louis au moins une fois par mois. Le pari a été tenu contre vents et marées :

« J’ai pas envie » – « Pas aujourd’hui » – « Ok, mais on fait vite » – « Attends, je finis ma partie » – « J’peux pas, j’ai piscine » – « T’en as encore pour longtemps ? » « Mince, il pleut maintenant! »

Il a fallu s’armer de patience pour ne pas brusquer cet ado en devenir. Il a fallu rivaliser d’ingéniosité pour le bouger de sa manette de jeux. Il a fallu montrer parfois patte blanche pour capturer son image. Comme tout garçon de son âge, il ne se laisse plus photographier comme on le veut.

Derniers portraits de l’année

Il y a eu du fil à retordre : le manque d’inspiration, les cafouillages techniques, les résultats décevants. Et puis il y eut aussi de belles photos et de superbes moments passés en tête à tête avec mon fils. Non, nous n’avons pas toujours eu de grandes discussions tous les deux, mais pendant ces longues minutes, j’ai plongé mille fois dans son regard. Nous nous sommes parfois regardés sans rien dire et puis nous nous sommes aussi amusés.

Dans ce projet, j’avais cherché la maîtrise photographique et le progrès, j’y ai trouvé le plaisir de l’instant, celui d’être avec mon fils Louis tout simplement.

Ce que Louis en pense :

 » Je me suis parfois ennuyé à rester debout pendant de longs moments mais j’en garde des souvenirs de moments joyeux. J’étais content d’être seul avec ma maman. Elle a bien organisé les sorties et les décors. Superbe. »

Côté photo, je suis loin d’être la prochaine Sally Mann. D’ailleurs, je suis allée voir son travail au Jeu de Paume cet été. Ca m’a fait un choc et ça m’a rendue très humble. Ses photos m’ont aussi convaincue de la nécessité de capturer mes propres instants de famille et d’aller chercher la beauté dans le quotidien de ceux qui m’entourent. Ce ne sont pas forcément des photos que je partagerai ici.

Décembre

Novembre

Octobre

Septembre

Août

Juillet

Juin

Mai

Avril

Mars

Février

Cliché pris à l’argentique.

Janvier

Bonus : Atelier Polaroïd

Animé par Alain Guillemaud le 18 mai 2019 à Paris

Crédit Photo : Alain Guillemaud

17 commentaires

  1. C’est avec un grand plaisir que je viens de visionner cette très belle série de portraits.
    Visuellement , octobre, décembre, juin et la 1ère des polaroid ressortent du lot pou moi
    On voit dans son regard différentes attitudes, il peut être amusé, scrutateur, taquin, joyeux …

    J'aime

    1. Merci Fred. J’en profite pour vous souhaiter une très belle année photographique. Je poursuis l’aventure des portraits en 2020, en essayant d’y mettre plus de recherche créative. Au plaisir de vous voir passer ici mais aussi de vous lire sur votre blog que je suis assidûment . Cdt E

      Aimé par 1 personne

  2. Ne pas se laisser gagner par le perfectionnisme au point de ne plus faire de photos… Voilà le défi du photographe que tu évoques ici. Je trouve que cette série, si elle n’est pas digne selon toi des plus grands, a bien plus de valeur pour Louis que le portrait de Mac Curry… Je ressens la complicité qui vous lie et je la trouve magnifique… Je te pique l’idée pour 2020 ! Bonnes fêtes à toi.

    Aimé par 1 personne

  3. Je ne me sens pas apte à juger ces photos. Ce qui est sûr c’est que le travail régulier, la ténacité, la persévérance font progresser. Il est bon, utile, nécessaire de voir des expositions, de connaître les grands maîtres des arts en général, pas seulement de la photographie. Pour s’en inspirer. Pas pour se comparer.
    J’aime vos portraits. Continuer ce travail me semble une bonne idée. Vos portraits de 2020 seront encore meilleurs car le travail paye en particulier sur le temps long.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Bernard pour votre retour . Pour vous répondre sur l’apport des grands artistes, oui je suis d’accord avec vous : il faut s’inspirer de leur regard et non se comparer . Les moyens matériels et le temps dédié à la pratique ne sont déjà pas comparables à une pratique amateur. Sally Mann a partiellement travaillé à la chambre 20×25. J’ai été frappée par le réalisme de certaines scènes d’enfants alors que techniquement chaque cliché a du être pausé sur plusieurs secondes . Quant à moi, je poursuivrai cette démarche en 2020 à raison d’un portrait par mois . Cela restera un rendez-vous privilégié avec mon fils.

      Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Nadine . Merci pour tes gentils compliments. Le portrait est vraiment la discipline avec laquelle j’ai le plus de difficultés. J’aimerais bien être là pro des portraits mais il y a encore du chemin à faire . Je continue ce projet l’année prochaine avec Louis .

      J'aime

  4. J’adore l’idée ! Et que de bons moments partagés pour vous deux😉
    Le polaroïd où vous êtes tous les deux est tout simplement magnifique…
    Sur l’année, on voit l’évolution des traits., c’est flagrant malgré les techniques différentes !
    Mes préférées: Août pour le malicieux regard et Décembre pour l’élégance du N&B…

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s