Peut-on lire dans le regard ?

Ce billet présente le dernier devoir de l’aventure Nicéphore. Pour clore cette formation, j’ai choisi de travailler sur une série de portraits dédiée au port du masque. L’objectif pédagogique consistait à mélanger plusieurs sources de lumière et jouer avec la balance des blancs pour créer des ambiances colorées et harmonieuses. Je l’avais un peu annoncé sur Instagram et Facebook, mon travail consistait à explorer la lecture des émotions à travers le regard et les postures du corps, lorsque les visages sont masqués.

Nous sommes tous appelés à porter un masque dans la vie publique. C’est l’un des moindres gestes à suivre pour ne pas contaminer son entourage et pour couper les circuits de transmission. Plusieurs articles d’Outre-Manche abordent le sujet sous l’angle de la vie quotidienne. L’humanité a l’habitude d’intéragir en lisant les émotions sur les visages. C’est une compétence que nous acquérons depuis la petite enfance. Nous ne soupçonnons pas à quel point ce canal de communication est primordial dans les relations humaines. Lorsque nous ne possédons pas cette compétence, nous sommes en difficulté pour adapter notre comportement à nos pairs. J’en sais quelque chose pour avoir longtemps éduqué un de mes enfants à lire les émotions sur les visages dans le cadre d’un trouble autistique.

Dans cette nouvelle vie Post-Covid, comment allons-nous vivre avec la distanciation sociale et comment allons intéragir avec nos pairs ? Le saviez-vous ? Les personnes malentendantes sont les premières à en souffrir car elles n’arrivent plus à lire sur les lèvres de leur interlocuteur. C’est un moindre mal me diriez-vous comparé aux nombres de victimes du Covid. Je suis d’accord avec ça. Seulement, pour moi, c’est un sujet qui me touche, car il a longtemps fait partie de ma vie à travers le handicap d’un enfant. Cela me touche parce que les contacts humains, physiques ou verbaux sont le sel de l’humanité. Aujourd’hui, nous adaptons notre quotidien en limitant ces intéractions et c’est le mieux que nous puissions faire.

Ce dernier devoir est une exploration des émotions. J’ai cherché à voir si nous pouvions les percevoir juste à travers le regard. Allons-nous devoir apprendre à les lire ? Est-ce déjà acquis ? Pour cette recherche, j’ai photographié mes proches dans la vie quotidienne que j’ai choisie de mettre en scène. Ici, nous ne sommes pas dans le reportage. Je provoque des situations et capture les expressions du corps et du regard.Chaque sujet devait porter des vêtements colorés pour restituer le contraste des couleurs et de la lumière, et bien sûr porter un masque pour le fil rouge de la série.

Inspiration

Lors du confinement, j’ai revu le film Paris-Texas avec un nouvel oeil photographique. J’ai été touchée par l’histoire mais j’ai surtout été transportée par la beauté des images, ces couleurs qui claquent et le travail de la lumière. Je n’ai pas la prétention de faire des images aussi abouties que celles de Win Wenders. Mon point de départ était juste d’explorer son esthétique à travers l’équilibre de la balance des blancs, le jeux des couleurs opposées et complémentaires et d’utiliser les ombres pour structurer le cadre, comme dans les atmosphères du film.

Au cours de mes recherches, j’ai eu l’occasion de lire que Wim Wenders se serait inspiré de l’esthétique du peintre Edward Hooper et du photographe William Eggleston, connu pour son travail autour de la couleur et du choix de ses sujets. Une banalité du quotidien qu’il a su sublimer à travers sa lentille. Le saviez-vous ? Wim Wenders se dit photographe avant d’être cinéaste. Il a toujours été accompagné d’un appareil photo, au fil de ses repérages et de ses road trips.

Photos du film Paris-Texas :

La série

Cette série clôture deux années de travail et je souhaitais l’accompagner de certaines dédicaces. Je la dédie en premier à Louis pour sa fidélité à toute épreuve à travers ces 20 devoirs. Je lui ai beaucoup demandé et il a toujours été patient (ou presque) Je dédie cette série à Franck pour son soutien et ses encouragements tout au long de cette formation. Je la dédie aussi à Cathy, ma compagne de route. Nous avons fait cette formation ensemble et c’est aussi grâce à elle que je termine ce soir ce dernier devoir.

Pour la réalisation technique, j’ai cherché à utiliser l’opposition des couleurs à travers mes sujets et mes choix de lumières. Il m’est difficile de dire si mes photos restituent une atmosphère cinématographique. Peu importe. J’aime bien cette série. J’ai réussi à obtenir le rendu coloriel désiré sur certains clichés.

Qu’en est il des émotions ? Je dirais qu’il est possible de lire beaucoup d’informations dans le regard des sujets. Le port du masque accroît l’intensité au regard. Les expressions sous le masque se laissent capturer, à condition de les exagérer un peu. Certaines postures du corps nous indiquent un état de bien-être ou d’inquiétude. Je dirais que nous allons apprendre à en lire d’avantage au fil de prochains mois.

photo 1 : Prise sur un mur vert, lumière du jour et lampe de chevet venant de la droite

photo 2 : Prise derrière un rideau bleu et 2 petites lampes ikea

photo 3 : Lumière du jour, reflet de fenêtre et guirlande de Noel

photo 4 : Lumière de fin de journée et lampe SNCF

photo 5 : Lampe Ikea sur le visage, fenêtre tamisée par rideaux rouges

photo 6 : Lampadaire incliné et lumière du jour

photo 7 : Lumière du jour sous-exposée et guirlande de Noel

photo 8 : Rideaux bleus et lumière du portable

Photo 9 : Lampadaire à gauche et petit luminaire à droite

photo 10 : Lumière de la fenêtre à gauche et lampadaire à droite.

Photo 11 : Lumière de fin de journée et lampe scnf

Photo 12 : Lampe Ikea sur le visage, fenêtre tamisée par rideaux rouges

Je suis déjà nostalgique de cette aventure. Une page se tourne sur 2 années photographiques bien remplies. J’aurai l’occasion de revenir ici pour vous partager mon bilan de cette formation. J’espère écrire un billet cet été. Pour l’instant, j’ai besoin de faire une pause créative et décider de la suite de mes projets photographiques.

Je vous remercie de m’avoir suivie tout au long de ces deux années.

Merci pour votre fidèle lecture;

Je vois souhaite un bel été et je vous dis à très vite.

9 commentaires

  1. Bonjour,
    Tu as été au bout de cette formation, bravo.
    J’ai pris beaucoup de plaisir à te lire et re lire.
    Bonne pause créative et bel été à toi et ta petite famille.
    Bisous Nadine 😘

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s